Rencontre avec la tatoueuse LILIAEL

Qu’est ce qui t’a amené au tatouage ?

J’ai passé ma vie depuis que j’ai pu tenir un crayon dans la main à dessiner chaque jour. Mon idole était mon grand-père, je prenais plaisir à le voir dessiner et peindre. C’est en voulant l’imiter que j’ai enchaîné les cours d’Arts Plastique et l’apprentissage du dessin . C’est d’ailleurs en hommage à mon grand père que je me suis fait faire mon tout premier tatouage.

L’ART en générale a créer chez moi l’envie de tatouer, la peau étant un média vivant, j’ai choisi ce support. J’ai découvert le tatouage à travers des gens que j’ai pu observer tatoués, cela m’a toujours attiré. Mes connaissances ainsi que mes amis m’ont toujours poussé, soutenue à devenir tatoueuse.

Une période de ma vie a été force de projets, puisque le temps que j’avais, je le mettais à profit, pour dessiner et pour enfin me lancer dans cette grande aventure qu’est le tatouage. C’est là où j’ai dessiné énormément et rencontré des tatoueurs de la vieille école, qui m’ont épaulé pour débuter dans mon nouveau métier.

Avant d’être tatoueuse tu exerçais quel métier ?

Directrice artistique junior, je m’explique…

C’est un cursus assez long, un master de 5 années en design graphique avec option corporate (spécialisation print, image, ect…). Dans une agence de design.

Quel est ton style graphique de prédilection ?

Question difficile…

Je pense que la réponse évolue chaque jour. Je vais aborder mes envies de tatouer en fonction des thématiques auxquelles je fais face, livre, série, inspirations du moment… Je m’enrichis grâce à chaque projet que mes clients me donnent la chance de réaliser.

Pour le style je pense que c’est un mélange de gravure et de dotwork (points). J’aime travailler les lignes et les ombrages en dotwork. Je l’adapte à chaque univers que j’aborde, floral / ornemental jusqu’au manga ou d’autres univers. Je prends plaisir à réaliser et conceptualiser des projets uniques et personnalisés

Quelles sont tes inspirations ?

Des artistes comme Gustave Doré ou Dürer en passant par des peintres et photographes, la liste est longue… Il y a l’univers japonais avec notamment le studio Ghibli dont je suis fan. Tout et tout le monde m’inspire, j’aime particulièrement le travail des autres artistes tatoueurs comme celui de Stas Gromov, de Kajetan tattoos, de Taras Kruk et plein d’autres…

Comment ça se passe un rendez-vous chez L’ART AU GANT avec toi ?

Il y a plusieurs scénarios possibles quand on vient me voir pour un projet perso, on m’apporte souvent des références visuels que j’adapte et modifie afin de créer une pièce unique. D’autre part je conceptualise avec les clients en faisant notamment des brainstorming ( tempête d’idées ) afin de trouver des idées, un original pour représenter une personne, une phrase, un mot, une idée etc…

Il y a aussi les créations que je réalise et qui trouvent preneur auprès de mes clients, ils sont uniques et tatoués qu’une seule fois.

Résidente chez L’ART AU GANT n’hésitez pas à passer voir son book ou simplement la contacter sur son Instagram @liliael

Article écrit par Marika & Liliael - Mise en page Marika

L’ART AU GANT

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn